HANSY François Michel DENIS de (1811-1902)
France

Portrait par Carle Vernet (Collection privée)

François Michel Denis de Hansy voit le jour en 1811. C’est le fils de Jean Henry Denis (Paris 08/04/1754-17/01/1817 Paris 9ème ancien), avocat, procureur des comptes, et de Denise Catherine de Hansy (? -06/04/1844 Paris). Il est conseiller à la Cour des Comptes, aspirant en 1836 et conseiller référendaire de 2ème classe le 15 janvier 1852. Il épouse le 7 juin 1841 à Etampes (Essonne) Anne Adélaïde Thaïs Sergent (Etampes 20/02/1821-07/05/1884 Paris 4ème), fille d’un juge au tribunal civil d’Etampes. Il obtient, par décret du 11 juillet 1860, l’autorisation de joindre à son nom celui de « de Hansy ».

Membre de la commission de vérification des comptes ministériels pour 1863, 1871 et 1872, il devient conseiller référendaire de 1ère classe le 18 mars 1865, puis, membre de la commission de vérification des frais de service et de négociation du Trésor public pour 1867, il devient conseiller honoraire le 28 août 1881. Il est membre de la société de l’histoire de Paris et de l’Ile-de-France et souscripteur pour la reconstruction du palais de la Légion d’honneur en 1871. Il décède le 7 décembre 1902 à Paris.

Extrait (de son éloge par le Premier président Bethmont):

« La Cour n’oubliera pas les travaux de M. Denis de Hansy. Dans les travaux qu’il présentait aux chambres, dans les importantes commissions dont il faisait partie, il se faisait remarquer par la sûreté de son jugement, la patience de ses recherches, l’étendue et la solidité de ses connaissances financières. Nous regretterons vivement nos rapports journaliers avec un collègue qui ne laisse ici que d’agréables souvenirs. Nous serons toujours heureux de lui donner les témoignages d’estime, de respect et d’affection qui sont dus aux hommes de bien et de devoir.

A ce double titre, M. Denis de Hansy mérite tout particulièrement de nous servir de modèle (…). Une carrière heureuse et rapide est forcément une exception. Pour le plus grand nombre, le respect de soi-même, l’amour de son pays et de sa fonction, la considération publique doivent être le principal encouragement au travail. Personne n’a possédé ces sentiments à un plus haut degré que M. Denis de Hansy. Magistrat irréprochable pendant tout le cours de sa longue carrière, il a tenu à honneur de l’être jusqu’à la fin. ».

Distinctions : chevalier de la Légion d’honneur (19 mars 1864).

Sources : Base Léonore (Légion d’honneur). Date de création : 2017-12-19.

Monument


Date de la dernière mise à jour : 10 février 2021