HAAR Michel (1937-2003)
France

Michel Haar voit le jour à Strasbourg (Bas-Rhin), le 6 juin 1937, dans une famille de fonctionnaires. Son père, Albert Haar, obtient la médaille de la résistance pendant la deuxième guerre mondiale. Sa mère, Jeanne Muller, fait carrière à la poste. Michel Haar fait ses études secondaires de 1948 à 1954 au Lycée Fustel de Coulanges, à Strasbourg, où il a notamment comme professeur en khâgne Julien Freund, élu par la suite professeur à l’Université de Strasbourg.

Michel Haar devient professeur d’histoire de philosophie moderne et contemporaine à l’Université de Paris XII, puis professeur de philosophie à l’Université Paris I-Panthéon-Sorbonne. Il est spécialiste de Friedrich Nietzsche, de Martin Heidegger et de la phénoménologie. En 1983, il dirige le « Cahier de l’Herne » consacré à Heidegger. Dans son activité de traducteur, il traduit notamment La Naissance de la tragédie avec Philippe Lacoue-Labarthe et Jean-Luc Nancy. Puis il participe à la traduction des œuvres philosophiques complètes de Nietzsche chez Gallimard avec Marc de Launay.

Il est l’auteur d’un essai consacré à la poésie de Nietzsche. Capable s’assumer sa part volontaire de « mensonge », c’est-à-dire de fiction consciente et délibérée, le poète ne prétendrait plus à ces rôles religieux d’autrefois : le mage, l’inspiré des dieux ou leur interprète, le prophète, le devin. Son ami Dominique Janicaud (ENS) lui dédie un texte intitulé, Sur le chemin de Nietzsche. À partir de 1980, Michel Haar donne des cours de préparation à l’agrégation. En 1987-88 et 1988-89, il donne des cours sur Nietzsche en vue de la 3° Dissertation (Histoire de la Philosophie).

Puis il donne un cours, dans le cadre de la 2° Dissertation, sur l’expression artistique. Il codirige, avec M. le Professeur Guiomar, de nombreux mémoires de maîtrise d’Esthétique et d’Histoire de la Philosophie. Pendant plusieurs années, il donne un cours d’esthétique en licence sur l’ontologie de la peinture, des arts plastiques et de la poésie. Il fait aussi des cours et des travaux dirigés de Philosophie générale dans le Premier Cycle (thèmes récents : la conscience, le temps, la liberté).

Michel Haar décède le 18 août 2003, à La Verrière (Yvelines).

Sources : Wikipedia. Date de création : 2013-08-18.

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 2 août 2021