GOURGAUD Marie Honoré Gaspard Napoléon, baron (1857-1918)
France

Petit-fils du général, le baron Marie Honoré Gaspard Napoléon Gourgaud voit le jour le 22 novembre 1857 à Paris. C’est le fils du baron Louis Marie « Napoléon » Hélène Gourgaud. Il se marie le 15 janvier 1857 avec Alexandrine Victoire Catherine Melin Ramond du Taillis (25 décembre 1836, Paris – 7 mai 1915, Paris). Jeune, il est officier d’infanterie. Il mène une vie privée, sur son domaine, avec ses chevaux et ses amis du Jockey Club.

Gourgaud devient conseiller général du Loiret. Il décède le 27 mars 1918, à l’âge de 60 ans, au château de la Grange, à Yerres (Essonne). Il repose avec son père, le baron Louis Napoléon Marie Hélène Gourgaud (1823-1879), député, et son grand-père, le baron Gaspard Gourgaud (1764-1852), qui accompagne l’empereur à Sainte-Hélène.

Extrait (du journal Le Gaulois, édition du 28/03/1918) :

« Le baron Gourgaud vient de s’éteindre en son château de la Grange après une longue maladie. Il est le fils du baron Gourgaud, député au Corps législatif sous le second Empire, et de la baronne, née du Taillis, morte il y a quelques années; le petit-fils du célèbre général Gourgaud, compagnon de Napoléon ler à Sainte-Hélène, dont les curieux mémoires ont été publiés. De son mariage avec Mlle Chevreau, fille du préfet du Rhône et de la Seine, et ministre à la fin du second Empire, il ne laisse qu’un fils, le baron Napoléon Gourgaud, marié l’année dernière à Mlle Gebhard. Après avoir été officier d’infanterie, le baron Gourgaud s’était beaucoup occupé de sport.

Il est un des meilleurs fusils de sa génération comme ses frères; du vivant de sa mère, de très belles chasses étaient données en la belle terre de la Grange, dont le château rappelle des souvenirs du maréchal de Saxe, un de ses possesseurs. La baronne Gourgaud, très aimée dans la haute société parisienne, et lui ont donné de charmantes réceptions en leur hôtel des Champs-Elysées. Le baron Gourgaud est propriétaire, en association avec M. Georges Heine, d’une des meilleures écuries de courses plates. De commerce très agréable, très bon ami et camarade, le baron Gourgaud ne comptait que des amis au Jockey-Club et au Nouveau Cercle. »

Sources : Journal Le Gaulois (28/03/1918). Date de création : 2108-03-27.

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 10 avril 2021