GIRARDIN Stanislas Xavier, marquis de (1765-1827)
France

portrait par Charles Gustave Landois d'après Horace Vernet

Stanislas Xavier marquis de Girardin est le fils de René Louis. Il voit le jour en 1762 à Lunéville et a un instant pour maître Jean-Jacques Rousseau. Girardin rejoint l’armée à 17 ans puis embrasse les principes de la Révolution. Il est député du bailliage de Senlis aux États généraux, préside en 1790 le directoire de l’Oise, et plus tard l’Assemblée législative.

On l’incarcère pendant la Terreur et il ne recouvre la liberté qu’au 9 thermidor. En 1802, il préside le tribunat. Il accompagne en 1806 le roi Joseph à Naples, sert au siège de Gaète comme colonel, et en Espagne comme général. Il devient, en 1812, préfet de la Seine-Inférieure (Seine-Maritime), où il se fait apprécier de ses administrés. Néanmoins, on le destitue à la Restauration.

Cependant, en 1819, il devient préfet de la Côte-d’Or, mais on le révoque dès 1820. La même année, il est élu député de la Seine-Inférieure. A la Chambre il se fait remarquer par sa constance à soutenir les doctrines constitutionnelles.

Il s’éteint à Paris en 1827. Il repose avec ses fils Stanislas Xavier de Girardin, officier d’état-major (1812-1832), et Ernest Stanislas, marquis de Girardin, représentant du peuple, député aux assemblées constituante et législative, sénateur (1801-1874).

Publications : Discours et Opinions, Journal et Souvenirs de Stanislas Girardin, 1828.

Sources : -. Date de création : 2009-08-21.

Photos

Monument


Date de la dernière mise à jour : 25 avril 2021