FONTAINE Pierre François Léonard (1762-1853)
France

portrait par Julien Léopold Boilly vers 1805
Co-auteur de l’arc de triomphe du Carrousel

Pierre François Léonard Fontaine nait le 20 septembre 1762 à Pontoise (Oise). Architecte néo-classique et décorateur, il est l’un des inventeurs et principaux représentants du style Empire avec son condisciple Charles Percier. Fontaine peut mener à bien une carrière sans égale, et navigue sans écueil à travers les changements de régime de son époque.

Il est resté en place du Consulat jusqu’au seuil du Second Empire, sans passage à vide ni traversée du désert. Le jeune Pierre François Léonard participe tout d’abord avec son père Pierre Fontaine (1735-1807), architecte fontainier, aux travaux d’adduction d’eau du château de l’Isle Adam. Ces travaux sont réalisés sous la direction de l’architecte André en 1778 et 1779.

En 1779, le jeune Fontaine arrive à Paris pour y suivre l’enseignement de Peyre le Jeune. C’est à cette époque qu’il rencontre Charles Percier. Il devient membre de l’Académie des Beaux-Arts en 1782 et obtient le second prix de Rome en 1785. C’est à ses frais qu’il se rend à Rome. Charles Percier l’y rejoint l’année suivante.

Une place se libère à l’Académie de France à Rome, en 1787, Fontaine devient pensionnaire du Palais Mancini. Arrive la Révolution française et ses bouleversements. En 1790, Fontaine revient à Paris. Il travaille pour Claude Nicolas Ledoux sur les barrières de l’octroi du mur dit des fermiers généraux. Fontaine choisit de s’éloigner de la Révolution, il part alors pour l’Angleterre en 1792 pendant près de quatre mois.

Il fait de la décoration (papiers peints, éventails et autres…) En 1794, il est de retour à Paris. Avec Percier, il devient co-directeur des décors du théâtre de l’Opéra. Ils occuperont ce poste jusqu’en 1796. Pendant le Consulat, grâce à Jacques Louis David, il fait la connaissance de Joséphine de Beauharnais et du premier consul, Bonaparte. Il devient architecte des Invalides en 1800, puis architecte du gouvernement en 1801, une fois encore avec Charles Percier.

Avec l’avènement de l’empire, Fontaine devient architecte au Palais des Tuileries, le 13 décembre 1804. C’est à cette époque que Charles Percier met fin à sa carrière officielle. En 1810, Percier et Fontaine gagnent le grand prix d’architecture pour l’Arc de triomphe du Carrousel. Le 9 mars 1811, il devient membre de l’Académie des Beaux-Arts.

Il est correspondant de plusieurs académies européennes entre 1811 et 1812. Le 25 avril 1813, il devient premier architecte de l’Empereur. A la Restauration, Fontaine reste premier architecte, mais, le 24 décembre 1814, le titre de premier architecte est supprimé. Fontaine devient alors architecte de Paris, architecte du Roi et du duc d’Orléans.

Sous la Monarchie de juillet, Fontaine conseille, à la demande du Roi Louis-Philippe, l’architecte Dubreuil. Le 25 février 1848, Pierre François Léonard Fontaine est maintenu, malgré ses 86 printemps dans ses fonctions d’architecte des bâtiments de l’ancienne liste civile à Paris. Il démissionne quelques semaines plus tard.

Pierre François Léonard Fontaine décède à Paris le 10 octobre 1853. Il repose avec l’architecte Charles Percier (1764-1838).

Distinctions : chevalier de la Légion d’honneur (5 juillet 1811), chevalier de Saint-Michel (1828).

Sources : Base Léonore (Légion d’honneur). Date de création : 2007-01-29.

Photos

Monument

Inscriptions : Pierre François Léonard FONTAINE architecte membre de l’Institut de France, né à Pontoise le 20 septembre 1762, mort à Paris le 10 octobre 1853.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 27 avril 2021