FEUILLATRE Eugène (1870-1916)
France

portrait par Adrien Moreau Néret, 1905

Eugène Feuillâtre voit le jour à Dunkerque (Nord), le 30 avril 1870, de père inconnu et d’Adèle Feuillâtre sans profession. Il est d’abord apprenti d’Etienne Tourrette en 1897, puis chez l’émailleur Houillon, à Paris.

De 1890 à 1897, Eugène Feuillâtre est le chef d’atelier d’émail dans l’atelier de René Lalique. En 1897, il ouvrit son propre atelier dans le sous-sol de sa résidence familiale au 3 rue de Villedo à Paris.

Sa marque, enregistrée en 1898, est un dessin de feuille de rosier situé entre ses initiales E.F.

Eugène Feuillâtre se spécialise dans l’émail cloisonné et le plique à jour pour la bijouterie. Il produit aussi des boîtes à bijoux et des vases dans le style de son époque. Il utilise le cristal de roche, les pierres fines comme l’opale et la topaze, mais aussi la nacre, l’ivoire, la cornaline, le corail, le cristal émaillé ou taillé, puis le métal émaillé.

En 1899, il expose à la Libre Esthétique de Bruxelles, qui présente l’Art Nouveau. De 1899 à 1910, il est membre de la Société des artistes français et expose avec eux.

Soldat réquisitionné, il décède le 17 septembre 1916, dans un hôpital de campagne. Sa veuve poursuit ses affaires pendant quelque temps.

Sources : Site de Jean-Jacques Richard. Date de création : 2022-01-23.

Photos

Monument

Inscriptions : Famille Vincent

Photos


Date de la dernière mise à jour : 10 mars 2022