ENCKEL Arvid (1884-1967)
Finlande

Arvid Anders Enckell voit le jour le 12 décembre 1884, à Saint-Pétersbourg (Russie). C’est le fils du général Carl Enckell et d’Hélène Natalia Bronikowsky. Etudiant en 1903, il obtiendra une licence en philosophie et un doctorat en droit.

Il devient traducteur finois/français. Il décède le 19 mars 1967, à Helsinki (Finlande).

Publications :

Sous le nom d’Arvid Enckell-Bronikowsky :

  • Konstnärssträvan – Diktarlängtan, Hélios, Helsingfors (1908) ;
  • Künstlersehnen-Dichterschmerzen. Axel Juncker, Berlin (1908).

Sous le nom d‘Arvid Enckell :

  • Finlande démocratique. Herbert Joseph, Londres dans les années 40 ;
  • La République Démocratique de Finlande. Librairie du Recueil Sirey, Paris (1947).

Traductions :

Du français en finnois :

  • Leonid Soboleff : Pansarskeppet « Generalissimus Suvoroff ». Söderström, Helsingfors 1943 (œuvre originale Kapitaljny remont) ;
  • Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses, Söderström, Helsingfors (1945, nouvelle édition Stockholm 1955, réédition 1990) ;
  • Alfred de Vigny, Servitude et Grandeur militaires, Söderström, Helsingfors (1948) ;

Du finois en français :

  • Jukka Miesmaa, Survol de la Finlande, Ottawa (1953) ;
  • Veli Merikoski, Politiques publiques en Finlande. Ius Finlandiae , Publications de l’Association finnoise des juristes, Association des avocats finlandais, Helsinki (1954) ;
  • Tauno Suontausta, La souveraineté des états. Ius Finlandiae, Publications de l’Association finnoise des juristes, Helsinki (1955).

Sources : Wikipedia. Date de création : 2021-09-10.

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 24 octobre 2021