DENON Vivant, baron (1747-1825)
France

portrait par Robert Lefevre, 1808 - Château de Versailles
Premier conservateur du Musée du Louvre

Vivant Denon nait né à Givry (Saône-et-Loire), le 4 janvier 1747. A l’invitation de Bonaparte, il se joint à l’expédition d’Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate la {Junon}. Protégé par les troupes françaises, il a l’opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l’encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l’ennemi.

A l’issue d’un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. C’est le «Voyage dans la Haute et Basse Egypte». Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le ‘Voyage dans la Basse et la Haute Égypte’ connait un tel succès qu’il est traduit dès 1803 en anglais et en allemand, puis quelques années plus tard en hollandais et en italien. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l’ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu’aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte.

Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en grave aussi lui-même un petit nombre, notamment des portraits d’habitants d’Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d’esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs collaborent également à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d’autres. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803.

Il organise ensuite des expéditions dans toute l’Europe impériale pour amasser les objets d’art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd’hui. Après 1815, Denon négocie avec Antonio Canova la restitution des «Noces de Cana» de Paul Véronèse, seule œuvre dérobée à l’Italie qui reste en France. La retraite lui laisse bien des loisirs : nullement hostile à l’utilisation de son image, il est représenté par Greuze, Isabey, A. E Fragonard, Chaudet et Bosio. Il meurt à Paris le 27 avril 1825.

Il est considéré de nos jours comme le précurseur de la muséologie et de l’histoire de l’art. Il a retrouvé un soupçon de notoriété par la réédition d’un petit ouvrage érotique, titrée Point de lendemain, dont la paternité lui est tour à tour attribuée puis contestée.

Publications et gravures :

  • Voyage dans la Basse et Haute Egypte : 1. Le trait géométral du couronnement de la Porte. 2. Inscription qui est sur le listel du couronnement de la Porte. 3. Vue d’Apollinopolis parva aujourd’hui Qoùss : Planche 80, Planche composée de 3 vues ainsi décrites par l’auteur: N° 1. Un trait géométral du couronnement d’une porte d’Apollinopolis parva, aujourd’hui Qouss. N° 2. Inscription qui est sur le listel du couronnement de la porte de Qouss à sa partie sud, qui étoit sans doute l’entrée du temple dont cette porte faisoit partie. N° 3. Vue pittoresque du village de Qouss, et du monument que l’on voit au milieu de la place, (Didot, Paris 1803) ;
  • Sur l’expédition de Bonaparte en Egypte ;
  • Point de lendemain (court roman paru en 1777).

Hommages : Une aile du musée du Louvre porte son nom. Histoire du cimetière : Le chemin qui borde le monument a pris son nom.

Pour voir les collections de Denon

Sources : -. Date de création : 2005-09-12.

Photos

Monument

La sépulture est surmontée d’une statue en bronze réalisée par Pierre Cartellier signée et datée de 1826.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 26 février 2021