COTTINET Edmond (1824-1895)
France

Fondateur des colonies de vacances

(Clair) Edmond Cottinet voit le jour à Paris, le 18 février 1824. Lors de vacances qu’il passe en Suisse en 1880, Edmond Cottinet, prend connaissance d’une innovation due au pasteur zurichois Wilhelm Bion, la colonie de vacances.

Dans le contexte social difficile de la deuxième moitié du 19ème siècle, ce dernier réunit des enfants défavorisés pour des séjours à la campagne où ils vont pouvoir bénéficier des bienfaits du grand air, non pollué par les usines et les promiscuités des logements malsains.

Convaincu des effets bénéfiques de ce régime, Edmond Cottinet qui fait partie des administrateurs de la Caisse des Ecoles du 9ème arrondissement de Paris, persuade ses confrères. Il fonde, en 1883, à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône), la première colonie de vacances scolaires avec des élèves de l’école de la rue Blanche.

La principe de la colonie de vacances reçoit un accueil favorable et il se répand dans les autres arrondissements parisiens. Si bien qu’en 1890, dix-neuf de ceux-ci (sur les vingt qui composent Paris) l’ont adopté. Ils organisent, sous la conduite d’instituteurs et d’institutrices, pour les écoliers des classes populaires, des séjours de trois semaines à la campagne.

Ce sont de véritables cures d’air, qui font pièce aux maladies habituelles des enfants soumis au rachitisme, à l’anémie, à la sous-alimentation et à la tuberculose.

Mais, dès 1887, toujours grâce à l’influence bénéfique d’Edmond Cottinet et à l’appui de Ferdinand Buisson, directeur de l’Education primaire, est mis en place un Comité parisien des Colonies de vacances, destiné à soutenir financièrement ces dernières. Les plus célèbres personnalités politiques et littéraires s’y retrouvent avec Alexandre Dumas fils, Victor Duruy, le pédagogue Octave Gréard et bien d’autres.

Grâce à cet appui efficace, le nombre des enfants bénéficiaires ne cesse de croître. Clair Edmond collabore au Courrier du Dimanche, à la Nouvelle Revue, etc. Edmond Cottinet s’éteint à Paris (9ème), le 20 février 1895. Il repose avec sa femme, Charlotte Breittmayer (1824-1892), et son fils, le poète Emile Cottinet (1860-1929).

Œuvres :

Théâtre :

  • L’Avoué par amour, 1850 ;
  • le Roi d’Amatibu, 1862 ;
  • le Docteur Bourguibus, 1873 ;
  • le Baron de Valjoli, 1875 ;
  • Vercingétorix, 1880.

Poésies :

  • Les Intermèdes, 1873 ;
  • Les Tragi-comiques, 1879.

Publications :

  • Colonies scolaires de vacances du IXe arrondissement de Paris, rapports présentés aux souscripteurs, 3 vol. (1884-1886) ;
  • Les Colonies de vacances en France et à l’étranger (1889).

Pour mieux comprendre l’origine des colonies de vacances

Sources : Wikipedia. Date de création : 2009-09-23.

Photos

Monument

Inscriptions :

Charlotte BREITTMAYER, épouse adorée de Edmond COTTINET, née à Genève le 20 novembre 1824, morte à Paris le 6 aout 1892, vivante au ciel.
Ici repose Edmond COTTINET, homme de lettres, né le 18 février 1824, mort à Paris le 20 février 1895.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 15 décembre 2022