CHAGOT Jean-François (1750-1826)
France

portrait anonyme - photo JPV - Collection privée
Fondateur des fonderies de Montceau-les-Mines

Jean François Chagot voit le jour en 1750. Le Docteur L. Laroche dit  :

« Montceau doit tout au charbon. Sans lui, il ne serait pas. L’histoire de Montceau-les-Mines est tellement liée à celle de la Société des Mines, que raconter l’histoire de l’une, c’est en même temps, faire l’histoire de l’autre »

En effet, Montceau nait grâce au charbon et à la volonté d’une famille : les Chagot En 1818, une famille parisienne, les Chagot, appartenant à la bourgeoisie d’affaires décide d’exploiter les richesses de Montceau et du Creusot. C’est à partir de ce moment, que va commencer la naissance de Montceau.

En 1818, Jean-François Chagot acquiert Le Creusot et Blanzy. En 1826, Jean-François Chagot vend Le Creusot et garde ses droits sur Blanzy puis décède à Paris. Son fils Jules Chagot (1801-1877, député de 1863 à 1870) fonde, en 1833, la première société minière. C’est le commencement d’une exploitation sérieuse.

En 1856, en raison de la réussite de cette industrie, l’accroissement démographique incite les responsables à transformer le lieu-dit en commune le 24 juin 1856. Le premier maire est Léonce Chagot, avec un territoire de 1669 hectares pris sur les communes de Blanzy, Saint-Vallier, Saint-Bérain-sous-Sanvignes et Sanvignes.

La population est alors de 1 300 habitants. D’abord dépendant du canton de Mont Saint Vincent, Montceau-les-Mines devient lui-même canton en 1873. Il compte à ce moment-là 8 500 habitants pour passer à 28 779 habitants en 1901. De 1858 à 1861, on construit l’église, ouverte au culte en 1862.

En 1861, Montceau est relié à Chagny par chemin de fer puis, en 1870, la ligne est prolongée jusqu’à Moulins. De 1875 à 1877, on construit la Mairie. A côté de l’exploitation houillère, la Compagnie des Mines installe très vite des industries d’appoint : cartonnerie, tissage, verrerie, tuilerie, textile, bonneteries et plus tard chaussures.

La famille Chagot quitte Montceau vers 1900 à la suite d’importants mouvements sociaux.

Sources : Moiroux (Jules) Guide illustré du cimetière du Père Lachaise, Paris, 1922 ; Eco musée de Monceau les Mines. Date de création : 2008-01-28.

Photos

Monument

Monument : Chagot repose sous un tombeau en fonte, d’une couleur originale, signé par la fonderie du Creusot. A l’origine, un buste en pierre ornait cette sépulture, d’après Moiroux, mais il a disparu.

Inscriptions : Aucune.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 13 janvier 2022