CAILLAUX Joseph (1863-1944)
France

Plusieurs fois ministre, Président du Conseil

Joseph (Marie Auguste) Caillaux nait le 30 mars 1863, au Mans (Sarthe).

Ministre des finances (en 1899, puis du 25 octobre 1906 au 20 juillet 1909), il  crée l’impôt sur le revenu. Celui ci sert de base à la réforme de la fiscalité directe mise en place de 1914 à 1917. Il est aussi ministre de l’Intérieur, puis ministre des Finances.

Joseph Caillaux est, enfin, Président du Conseil des Ministres : du 27 juin 1911 au 11 janvier 1912. Il doit démissionner après le meurtre de Gaston Calmette, directeur du Figaro, assassiné par Mme Caillaux, excédée d’une violente campagne de presse menée par le quotidien contre son mari et son honneur.

Louis Barthou et Raymond Poincaré orchestre cette campagne contre son mari. A la demande de Georges Clémenceau, on le  poursuit, à partir de décembre 1917, pour de supposées intelligences avec l’ennemi et pour certaines de ses relations sulfureuses. Mais il doit attendre 1920, partageant son temps entre la prison de la Santé et une assignation à résidence, pour comparaître enfin devant la Haute-Cour.

Celle-ci le condamne à trois ans de prison pour « aide involontaire » (sic) apportée à l’ennemi par ses paroles, ses relations et son opposition politique très virulente. Joseph Caillaux est amnistié le 1er janvier 1925 et reprend aussitôt sa carrière politique. Il est,  à nouveau, ministre des Finances dans le gouvernement Paul Painlevé du 17 avril 1925 au 25 octobre 1925.

Joseph Caillaux se fait élire sénateur, en octobre 1925. Il préside, jusqu’en juillet 1940, la Commission des Finances du Sénat, où il se fait remarquer par son autoritarisme. Il est encore ministre des Finances dans le gouvernement Fernand Bouisson. Mais une très vive opposition due à sa présence entraîne la chute du gouvernement le jour même de sa présentation, le 4 juin 1935.

Joseph Caillaux s’éteint le 22 novembre 1944, à Mamers (Sarthe). Il ne partage pas la même sépulture que son épouse, le couple s’étant séparé. Il repose avec son père, Eugène Caillaux (1822-1896), plusieurs fois ministre.

Sources : Wikipedia. Date de création : 2006-05-26.

Monument

Inscriptions : FAMILLE CAILLAUX

Eugène Andre CAILLAUX ingenr des Ponts et Chaussées, Président de la Cie P.L.M., député, sénateur, ministre, 1822-1896.
Mme Eugene CAILLAUX Veuve de Mr GIRARD née Cécile Anna DONNET 1828-1898. Je monte vers mon Père qui est aussi votre Père. Je monte vers mon Dieu qui est aussi votre Dieu.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 4 avril 2022