BRAYER Michel Philippe (1813-1870)
France

photo anonyme - Source Geneanet

Michel (Sylvestre) Philippe (Amilcar) Brayer voit le jour le 7 septembre 1813, à Paris. C’est le fils du général Michel Silvestre Brayer, comte (1769-1840). Il entre à l’école de Saint Cyr, en 1831, et devient sous-Lieutenant, le 29 octobre 1833, au 8ème Régiment d’Infanterie légère.

Lieutenant, le 29 septembre 1837, on l’envoie en Algérie avec le 15ème Régiment d’Infanterie. Il passe capitaine le 22 janvier 1840, au 4ème bataillon de chasseurs à pied. En mai 1846, il devient officier d’ordonnance du roi mais la révolution de 1848 le met temporairement en retrait d’emploi.

Réintégré, on l’affecte au 5ème Régiment d’Infanterie, en Algérie. Promu chef de bataillon, le 17 janvier 1850, il passe au 5ème Régiment d’Infanterie légère. Lieutenant-colonel, il passe au 69ème Régiment d’Infanterie et embarque, en mars 1854, pour l’Orient.

Lors du siège de Sébastopol, le 19 novembre 1855, accompagné d’un capitaine et d’une ordonnance, il quitte les avants postes pour reconnaitre, au-delà de la Tchernaïa un terrain propice à l’attaque. Il pousse jusqu’à trois kilomètres au-delà de la rivière puis revient au camp lorsque dans un défilé étroit et boisé. 18 cavaliers cosaques et 10 fantassins irréguliers lui bloquent alors le passage.

Le lieutenant-colonel crie aussitôt « Sabre à la main, en avant, chargeons ! ». Deux décharges de mousqueterie les accueillent et leurs chevaux tombent, à 15 pas de l’ennemi. A peine relevés, on les entoure et on les fait prisonniers. On les libérera en 1856.

Colonel le 23 novembre 1858, il prend le commandement du 1er régiment étranger qu’il dirige lors de la campagne d’Italie. Affecté au corps de Mac Mahon, il s’illustre à Magenta en prenant la droite du village et dans le terrible combat dans les rues de la ville. Le 5 décembre 1859, il prend le commandement du 67ème Régiment d’Infanterie.

Général de brigade le 1er août 1864, il exerce divers commandements territoriaux. La guerre de 1870 le voit à la tête de la 1ère brigade de la 1ère division du 4ème corps d’armée. Le 16 août 1870 à Rezonville (Moselle), sa brigade poursuit les restes de la brigade Wedell décimée dans le ravin de la Greyère.

Franchissant l’obstacle à la poursuite de l’ennemi en déroute, sa brigade est chargée par le 1er régiment de dragons de la garde prussienne. Brayer est tué aux premiers instants de la charge.

Le général repose avec son père, le comte et général Michel Silvestre Brayer (1769-1840).

Distinctions : chevalier, officier, commandeur (14 mars 1860) de la Légion d’honneur.

Sources : Geneanet ; Base Léonore (Légion d’honneur). Date de création : 2022-10-10.

Photos

Monument

Inscriptions : Aucune le concernant.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 10 octobre 2022