Navigation







Sciences et Techniques - Ingénierie

VESIER Georges (1858-1938)

93eme division
mardi 6 novembre 2018.
 

Ingénieur français

Georges Vésier voit le jour le 26 octobre 1858 à Paris.

Décédé le 6 novembre 1938 (à 80 ans) à Paris.

Ingénieur français spécialiste de l’industrie métallurgique du cuivre et de l’aluminium, qui a passé quarante années à la tête de la Compagnie française des métaux (CFM).

Né à Paris en 1858 de père inconnu, diplômé de l’École centrale de Paris en 1882, Georges Vésier commence sa carrière chez Saint-Gobain puis travaille aux forges d’Eurville-Bienville, dans la Haute-Marne, parmi les plus anciennes de France, et à partir de 1891 à l’usine de Saint-Denis, appelée la "Stéarinerie de l’Étoile", car elle alors située place de l’Étoile.

Il devient le directeur de cette petite entreprise de produits chimiques appelée aussi "Manufacture de l’Étoile".

Ensuite, il devient administrateur de la Compagnie française des métaux en 18953 puis nommé directement président délégué lorsque plusieurs administrateurs sont évincés en 1899 après des déboires financiers.

Tirant les leçons de l’échec du corner sur le cuivre de 1887 et s’adaptant à ses conséquences, il incite la société à passer des provisions sur la valeur des stocks de cuivre et se diversifier vers la production d’autres métaux, en particulier l’aluminium, qui a alors le vent en poupe. Un marché qu’il connait d’autant mieux qu’il est par ailleurs administrateur de la Compagnie des Produits Chimiques d’Alais et de la Camargue, en passe de devenir le premier producteur français d’aluminium4.

Georges Vésier est l’un des fondateurs du groupe des industriels de la région parisienne. En 1934, il représente l’UIMM dans les discussions avec l’État. Il fait alors partie de ceux qui souhaitent conserver au monde des entreprises le maximum de liberté5.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (93e division).

Distinctions : Chevalier de la Légion d’Honneur‎

Officier de la Légion d’Honneur

Revue de presse - Rubrique nécrologique

6 novembre 1938.

Mort de Georges Vésier, ingénieur des Arts et Manufactures, président d’honneur de la Chambre Syndicale des métaux, président délégué du Conseil d’administration de la Compagnie Française des métaux.

« Né à Paris, le 26 octobre 1858, M. Vésier était sorti de l’Ecole Centrale en 1882 et avait commencé sa brillante carrière comme ingénieur à la Compagnie de Saint-Gobain ; puis, après avoir pendant quelques années dirigé la Stéarinerie de l’Etoile, il était entré en 1895 comme administrateur à la Compagnie française des Métaux, fondée en 1891.

Dès 1899, il était élu Président et administrateur-délégué de cette société, et il conserva ces très importantes fonctions jusqu’à sa mort, c’est-à-dire pendant près de 40 ans. Sa grande activité, ses qualités de technicien et d’organisateur contribuèrent grandement au développement et à la prospérité de la société à laquelle il s’était passionnément attaché.

Les brillantes qualités de M. Vésier avaient attiré l’attention de nombreuses Sociétés industrielles ou financières qui l’avaient appelé à faire partie de leur Conseil d’administration. Parmi elles nous citerons seulement la Société de Produits chimiques et électrométallurgiques, Alais, Froges et Camargue, et la Société générale de Crédit industriel et commercial.

Il était Président d’honneur de la Chambre syndicale des Métaux. »

( Le Génie civil : revue générale des industries françaises et étrangères ; édition du 26/11/1938)

Chapelle dans la 93ème division.

Sources : Wikipédia et divers.

Crédit photo : Pierre-Yves Beaudouin / Wikimedia Commons

(APPL 2018)