Navigation







Écrivains - Littérateurs - Romanciers

REGNIER Pierre de (1898-1943)

94eme division
samedi 8 septembre 2018.
 

Homme de lettres

Pierre de Régnier voit le jour le 8 septembre 1898

Décédé en 1943

Né en 1898, Pierre de RÉGNIER avait tout pour devenir un homme de lettres respectable.

Son grand-père est José Maria de Heredia. Marie, sa mère, écrit sous le pseudonyme de Gérard d’Houville. Quant à son père, officiellement Henri de Régnier, il s’agit en fait de Pierre Louÿs avec qui Marie de Heredia a eu une liaison.

Surnommé Tigre, le garçon montre très tôt un penchant marqué pour la noce qu’il préfère à l’étude. L’époque s’y prête.

Il sera un personnage incontournable de ce qu’il est convenu d’appeler les années folles. Il en sera aussi le témoin, devenu échotier pour Gringoire et La Vie Parisienne : les nuits extravagantes de Montmartre, les clubs de jazz, les cabarets russes, les saisons de Cannes ou de Deauville, les champs de course et les casinos n’ont bientôt plus de secret pour lui.

Il est notamment l’auteur de La Femme (collection « L’Homme à la page », la SNE) et Deauville (« Portrait de la France », Émile Paul), ainsi que de deux romans : Colombine ou la grande semaine (Émile Paul) et La Vie de Patachon (Grasset) qui achève son cycle d’écriture...

Ensuite, il part dans une dérive de joueur et d’alcoolique.

Il meurt, usé, en 1943.

Il repose dans la 94eme division.

Sources : Pierre de Regnier

Photo : Eric Meunier

(APPL 2018)