Navigation







Avocats - Magistrats - La justice et le droit

SCHEIKEVITCH Samuel (1842-1908)

91eme division
samedi 23 avril 2016.
 

Avocat et collectionneur

Samuel Solomonovitch Scheikevitch voit le jour le 17 mars 1842

Décédé le 10 novembre 1908),

Avocat à la Cour d’appel de Moscou

Collectionneur d’art (dessins et estampes).

Portrait d’Elisabeth Sicard, par Louis Adolphe Déchenaud (1868-1926) peint en 1911.

Note : Elisabeth Sicard est la fille de Samuel Scheikevitch, avocat à la cour d’appel de Moscou, amateur d’art, ami des peintres et musiciens.

Inscriptions :

FAMILLE SCHEIKEVITCH

Samuel SCHEIKEVITCH avocat à la Cour d’appel de Moscou 17 mars 1842 - 10 novembre 1908

Revue de presse - Rubrique nécrologique :

Ses collections furent vendues à l’Hôtel-Drouot du 24 au 28 mai 1910.

10 novembre 1908.

Mort à Paris de Samuel Solomonovitch Scheikevitch, avocat à la Cour d’appel de Moscou et collectionneur d’art.

Après avoir été chef du cabinet du procureur général à la cour d’appel de Moscou, il fut fort estimé au barreau de Moscou comme avocat de causes célèbres.

Il quitte la Russie en 1896 et vient s’installer à Paris, 28 avenue Hoche dans le 8ème arrondissement. Tout en continuant à donner des avis très appréciés sur le droit russe à ceux qui venaient recourir à sa grande compétence, il s’occupa d’art, de peinture et de musique.

Collectionneur des plus érudits, il avait réuni en Russie une très belle collection de livres, de dessins et de gravures, principalement du dix-huitième siècle, qu’il compléta à Paris par des acquisitions faites avec discernement.

Une de ses filles, Elisabeth dit « Lili », avait épousé le sculpteur François Léon Sicard.

Son autre fille, Marie, avait épousé le fils du peintre Carolus-Duran, dont elle ne tardera pas à se séparer. Très cultivée, elle dessinait et peignait avec talent et connaîtra la plupart des écrivains et des artistes de son temps. Amie de Reynaldo Hahn, elle fit la connaissance de Marcel Proust, vers la mi-août 1912, au Casino de Cabourg.

Née presque instantanément, l’amitié de l’écrivain et de la jeune femme ne prit fin qu’à la mort de Proust.

Son fils aîné, Antoine était marié à Mlle Knight, fille du sénateur.

Enfin, Victor, le dernier de la fratrie, est mort au champ d’honneur. Remarquablement intelligent, lauréat au Concours Général en 1900, 1901 et 1902, docteur en droit puis avocat, il n’hésitera pas à rejoindre le 103ème régiment d’infanterie à Alençon dès le mois d’août 1914.

Sous-lieutenant, commandant une unité, il meurt le 15 septembre 1914 à Tracy-le-Val en avant du Bois de la Montagne, atteint par deux éclats d’obus.

Samuel Scheikevitch repose dans la 91ème division.

Sources : Domenico Gabrielli (2002) Dictionnaire historique du Père-Lachaise, p. 282 ISBN : 978-2859173463.

Wikipédia et divers

BNF - Gallica (Samuel SCHEIKEVITCH)

(APPL 2016)