Navigation







Ecrivains - Littérateurs - Hommes de lettres

OZOUF Jacques (1928-2006)

87eme division (columbarium - Case 25 625)
mardi 16 octobre 2007.
 

Historien et écrivain

Jacques Ozouf, voit le jour le 8 septembre 1928 à Alençon. c’est un historien français, spécialiste de l’histoire française aux XIXe et XXe siècles.

Après ses études secondaires au lycée Henri-IV à Paris, il obtient l’agrégation d’histoire en 1954 à la Sorbonne, où il rencontre également sa femme Mona Ozouf.

Neveu du résistant Pierre Brossolette, il adhère au PCF, mais le quitte après l’insurrection de Budapest en 1956.

Très attaché aux valeurs républicaines laïques, il entreprend, avec l’aide de sa femme, un travail porté sur les instituteurs de l’école publique d’avant-guerre. En 1971, il devient directeur d’étude à l’EHESS. Il participe également au débat public dans des revues comme le Nouvel observateur et Esprit.

Il était, depuis 1971, directeur des études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales.

On lui doit entre autre : Nous, les maîtres d’école..., Gallimard/Julliard, 1967, Lire et écrire : l’alphabétisation des Français de Calvin à Jules Ferry avec François Furet, Minuit, « Le sens commun », 1977, La République des instituteurs avec Mona Ozouf, Seuil/Gallimard, "Hautes Études"

Il était l’époux de Mona Ozouf, née Mona Annig Sohier le 24 février 1931 à Lannilis (Finistère),historienne et philosophe française.

Elle est directrice de recherche émérite à l’École des hautes études en sciences sociales et spécialiste de l’éducation et de la Révolution française.

Jacques Ozouf est décédé le 29 juillet 2006 à Limogne-en-Quercy,il repose dans le columbarium du Père Lachaise, case N° 25 625.

Sources : Wikipédia (J. Ozouf)

Photo : P. Landru (Cimetières de France)

Mise à jour APPL 2019.