Navigation







Hommes politiques - Sénateurs - Députés - Conseillers d’état

OUVRARD Jules (1798-1861)

20eme division
mercredi 3 octobre 2018.
 

Homme politique

Julien Ouvrard, dit Jules Ouvrard voit le jour le 3 octobre 1798, à Haute-Fontaine

Décédé le 22 juin 1861, à Paris

Homme politique français.

Fils du célèbre banquier Gabriel-Julien Ouvrard, il fit ses études au lycée Napoléon, entra en 1822 au ministère de l’Intérieur, mais en sortit eu 1824, à l’époque où son père eut des démêlés avec le gouvernement.

Propriétaire du Clos-Vougeot, il s’adonna alors à la viticulture. En 1830, il publia une brochure sur la Conversion des Rentes, collabora pendant quelque temps à la Presse et fut nommé colonel de la garde nationale de Nuits.

Conseiller général de la Côte-d’Or de 1840 à 1848, il se rallia, après la révolution de février et l’élection présidentielle du 10 décembre, à la politique du prince Louis-Napoléon Bonaparte, fut élu, comme candidat du gouvernement, député de la 2e circonscription de la Côte-d’Or, le 29 février 1852, et fut réélu, le 22 juin 1857. À la Chambre, il fit partie de la commission du budget et de la commission des crédits supplémentaires, et fut rapporteur du projet de loi relatif à la caisse de retraites pour la vieillesse.

Maire de Gilly-lès-Cîteau à partir de 1838, conseiller général de la Côte-d’Or de 1840 à 1848, il se rallia, après la révolution de février et l’élection présidentielle du 10 décembre, à la politique du prince Louis-Napoléon, fut élu, comme candidat du gouvernement, député de la 2e circonscription de la Côte-d’Or de 1852 à 1861.

Décédé le 22 juin 1861, il laissa pour héritiers les enfants de sa sœur, la comtesse de Rochechouart. Ceux-ci gardèrent uniquement le Clos-de-Vougeot, qu’ils continuèrent d’exploiter pendant près de trente ans.

Publications

Réflexions sur la proposition de M. Gouin, relative à la conversion de la rente 5%, 1838

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (20e division).

Sources : « Jules Ouvrard », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]

Crédit photo : Pierre-Yves Beaudouin / Wikimedia Commons

(APPL 2018)