Navigation







Homme politiques - Orateurs - Députés

GRAMMONT Ferdinand comte de (1812-1897)

27eme division (2e ligne, S, 30, chemin du Dragon)
mardi 19 février 2013.
 

Parlementaire français

Ferdinand, comte de Grammont, fut un parlementaire français du XIXe siècle, né le 6 juin 1812 à Villersexel, mort à Paris le 7 juin 1897.

Fils du marquis Alexandre-Marie-François-Théodule de Grammont qui fut député de la Haute-Saône de 1815 à 1822 et de 1827 à 1839.

Riche propriétaire, maître de forges, il entre en politique dès 1839, où il est élu député du 3e collège électoral de la Haute-Saône. Il est réélu en 1842 et 1846.

Il siège alors au sein de la gauche dynastique. Elu député à la Constituante de 1848, puis à la Législative en 1849, il vote avec la droite et se rallie au coup d’État du 2 décembre 1851.

Il est élu député du 3e circonscription de la Haute-Saône en tant que candidat officiel du gouvernement en 1852 et 1857.

En 1863 et 1869, il est réélu bien qu’il soit passé à l’opposition libérale.

Candidat aux élections de 1871, il est à nouveau réélu et vote avec la droite. Candidat malheureux aux élections sénatoriales de 1876, il se retire de la vie politique.

Poète à ses heures et ami de Balzac, il était également féru d’héraldique et décrivit pour le génial romancier les centaines de blasons des personnages de la "Comédie humaine" qui furent ensuite peints par Ida du Chasteleer.

Sources : Divers (2013)