Navigation







Sculpteur et peintre

TRIQUETI Henry baron de (1803-1874)

42eme division (1ere ligne, N, 20)
mardi 13 novembre 2007.
 

Peintre et sculpteur

dit

Le sculpteur des Princes

Joseph François Henry de Triqueti voit le jour le 24 octobre 1803 à Conflans sur Loing dans le Loiret, dans le château du Perthuis.

C’est Girodet qui l’initie, trés jeune, à la peinture. L’artiste,ami et voisin de la famille lui ouvre les portes de l’art.

A la fin des années 1820, Triqueti fréquente l’atelier du peintre Louis Hersent.

Aprés des débuts prometteurs, il est remarqué, au Salon de 1831, parmi les jeunes sculpteurs romantiques.

Trés vite, il reçoit de nombreuses commandes officielles. Il se lie alors avec les familles princières dont la famille d’Orléans qui prise fort son travail.

En 1831, il se voit confier la réalisation des des portes de bronze de l’église de la Madeleine à Paris. C’est le chantier le plus important de toute sa carrière.Il sera achevé en 1841.

C’est alors un artiste reconnu par l’opinion, il s’affirme comme l’un des sculpteurs officiels de la Monarchie de juillet.

En 1842,il exécute le gisant du duc Ferdinand d’Orléans. Il collabore également à la construction du tombeau de Napoléon à l’Hôtel des Invalides.

En 1848, il est blessé sur les barricades. C’est à cette époque qu’il se convertit à la religion réformée.

Il part alors pour l’Angleterre et commence une nouvelle carrière. Ses liens privilègiés avec la princesse Victoria lui amène des commandes d’état.

Il est officielement chargé, en 1864, de la décoration de la Chapelle du prince Albert à Windsor.

Cette tâche l’occupera jusqu’à sa mort.

Il utilise une technique dite du tarsia de marbre, unique alors au monde, qui consiste en une juxaposition de plaques de marbres de couleurs différentes, de manière à composer une mosaïque polychrome.

Henry de Triqueti s’est éteint à Paris le 11 mai 1874. Il repose dans la 42e division. Sa sépulture est ornée d’un bas-relief de sa main.

Sources : Exposition Triqueti et divers

Crédit photo : Expo Triqueti/ D. Rykner